ACCUEIL PROFS Ghislain
GHISLAIN BOULANGER, BIO


GhisHenri Boulanger avait promis à son petit Ghislain, dixième d’une famille de vingt enfants, de lui donner son accordéon s’il apprenait à jouer « Ah! les fraises et les framboises ». C’est avec ce marché conclu que sa vie musicale commence. À cinq ans, assis sur une chaudière de graisse, il fait danser la paroisse de Sainte-Félicité sur des « reels », des valses, des sets carrés... Les autres paroisses du comté se l’arrachent : Saint-Thomas-de-Cherbourg, Grosses-Roches, Matane… Henri, pétant de fierté, proteste à peine : « Vous allez me le brûler! »

 Peu après, l’accordéon est remplacé par l’harmonica et le violon de son grand-père. Et il y a monsieur le curé qui aimerait bien en faire un enfant de chœur... il a une si jolie voix! Pas question. Dès qu’il fait la connaissance d’Elvis Presley, c’est plutôt la guitare qui l’intéresse. Un beau jour, en revenant de l’école, une belle surprise l’attend : sa mère en a commandé une par catalogue Simpson’s. Il se met aussitôt à jouer, tout en chantant les grands succès de sa vedette préférée. Il y passe tous ses moments libres, jour et nuit, au point où ses parents doivent le disputer : « Assez! C’est le temps de dormir! » Des touristes américains proposent de lancer sa carrière aux États-Unis. Ses parents refusent l’offre. Il est bien trop jeune : à peine douze ans!

 Plus tard établi à Montréal pour terminer ses études, trouver un emploi, puis « fonder une famille », Ghislain gagne un concours de chant, le « Star Académie » des années soixante au Québec : « Les découvertes de Jean Simon ». Ce découvreur de talents et imprésario de Ginette Reno, des Baronets (René Angelil) et de Serge Laprade notamment, supplie Ghislain de le laisser gérer sa carrière, lui promettant la célébrité. Notre jeune chanteur aurait pu réaliser un grand rêve, mais être présent pour sa petite famille, c’était primordial.

 L’avènement du numérique l’amène à faire des arrangements musicaux et de l’orchestration. Il se produit ici et là à l’occasion de mariages, de fêtes de famille ou dans des restaurants. À l’instar de plusieurs musiciens prodiges, sa formation est purement autodidacte : il doit son apprentissage à une pratique intensive et à une longue expérience. Maintenant retraité, il s’occupe d’une quinzaine d’étudiants chanteurs et guitaristes.

 Ses élèves l’aiment pour sa patience, sa générosité... et sa joie. Ils ont sans doute remarqué que Ghislain accompagne toujours son dernier accord d’un éclat de rire!

IMG 0609

Ghislain accorde la guitare d'Alec, juste avant une prestation
au concours Bravissimo (2015)

 
RocketTheme Joomla Templates